Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?

Fonderie : le retour du retour
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en bas
Répondre
Nouveau sujet
Page: 123
SUJET: Fonderie : le retour du retour
#373
Fonderie : le retour du retour Il y a 6 Années, 9 Mois Karma: 0
** Ce sujet discute du contenu de l'article: Fonderie : le retour du retour **

Entrez le code ici   
Bien qu'aucun code ou smiley ne soient montrés, ils sont utilisables.
Big Moustache
Big Moustache
Modérateur
Messages: 73
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
Reply Quote
 
#374
Re:Fonderie : le retour du retour Il y a 6 Années, 9 Mois Karma: 0
Bonjour,
l'ordre du jour.
Je cherche. Mais je suis sûre, enfin, je le croyais de trouver l’info à l’affichage. Et bien, non ! Pas d’affiche pour l’annoncer. Pa s à 9hoo ce matin, pas à 16h25, pas 17h30.
Ils l’ont peut-être bien caché. En tout cas, je n’ai pas trouvé !
À 20h00, une personne parmi le public. Même pas le(ou la) correspondant du Progrès !
Au sujet de la séance : la construction de 40 à 60 maisons. Franchement, il n’y a pas de quoi en faire tout un plat !
Si je raisonne en habitants cela fait en moyenne 300 personnes de plus. Une paille. C’est vrai cela ne va rien changer. Enfin, peut-être que cela peut influencer le nombre d’enfants dans l’école ! Peut-être qu’il y aura plus de voitures dans Cailloux ! Peut-être que cela peut dynamiser le commerce ! Peut-être...
Mais cela n’a aucune incidence sur la vie de la commune. Cela ne modifie aucunement la vie des Cailloutains, ceux qui ne prennent pas de décision, les 2300 et quelques qui ne prennent aucune décision, et surtout qui ne donnent pas leur opinion. Remarquez, c’est normal, on ne la leur demande pas. Il faut suivre la bernache de tête.
Moi cela me gène un peu d’être une oie. Il me semble que je suis une personne, en tout cas pas un animal, pas une bernache. Je crois, qu’il y a une petite différence entre un animal et une personne. Mais cela n’engage que moi.

Mais revenons à nos moutons, où plutôt à non problème. Comment cela ce fait-il que personne ne soit au courant de ces constructions ? Et je me demande si le conseil municipal était au courant ? Enfin il y en avait au moins un qui savait, puisqu’il a fait l’ordre du jour. Celui qui n’a jamais été affiché ! Si vous voulez savoir qui c’est, il suffit de relire les vœux de monsieur le maire de cette année.
Entrez le code ici   
Bien qu'aucun code ou smiley ne soient montrés, ils sont utilisables.
Joelle Gaydier
Joelle Gaydier
Fresh Boarder
Messages: 8
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
Reply Quote
 
#375
Re:Fonderie : le retour du retour Il y a 6 Années, 9 Mois Karma: 1
Bonsoir,
Je suis surprise de voir qu'il y a un projet de constructions de maisons individuelles sur le site de la Fonderie.........il semblerait que l'information ne soit pas arrivée jusqu'à moi, je suis pourtant allée sur le site de la mairie et dans un premier temps je n'avais rien vu, après avoir lu l'article de Big Moustache j'ai approfondi "la chose" est j'ai trouvé ce scoop à l'ordre du jour de la réunion du CM du 18 (je crois).
Je vais de surprise en surprise........décidément cette Fonderie me sort par les yeux !!!!!!!
Mais je ne vois pas ou ces constructions pourraient s'implanter ?
Pauvres Cailloutains que nous sommes, on veut nous faire croire qu'il y a de la concertation dans cette commune les réunions de quartiers me font bien rigoler !!!!!!!!! du théatre........j'ai assisté à la première du pur "Granguignol"...........alors que pendant ce temps ...........
J'en étais restée sur un projet de constructions d'un bon nombre de maisons entre la boulangerie et le cimetière.
Je pense que le résumé de cette réunion va paraitre sur le site et que l'on sera informé par la newletter.
Dommage que ce bon vieux forum de la mairie n'existe plus, les réponses des élus informaient tout le monde ( mais il fallait faire attention à ne pas énerver.. )
Maintenant il faut poser ses questions directement et personne ne profite des réponses.
En tout cas merci à vous pour l'info

Bonne soirée
Entrez le code ici   
Bien qu'aucun code ou smiley ne soient montrés, ils sont utilisables.
Hélène
Hélène
Expert Boarder
Messages: 152
graph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
Reply Quote
 
#376
Re:Fonderie : le retour du retour Il y a 6 Années, 9 Mois Karma: 0
Bonjour,

J'ai une petite question par rapport à ces constructions : le maire dit que rien n'a commencé, d'autres que le terrassement a débuté. où est le vrai ?

Merci et bonne journée.
Entrez le code ici   
Bien qu'aucun code ou smiley ne soient montrés, ils sont utilisables.
gondix
gondix
Fresh Boarder
Messages: 14
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
Reply Quote
 
#377
Re:Fonderie : le retour du retour Il y a 6 Années, 9 Mois Karma: 0
Bonjour,
c'est facile à vérifier, il suffit d'aller voir ! Je passe devant plusieurs fois par jour, je vous garantit que rien n'a débuté. Sans compter qu'il faudrait un permis...
Entrez le code ici   
Bien qu'aucun code ou smiley ne soient montrés, ils sont utilisables.
Big Moustache
Big Moustache
Modérateur
Messages: 73
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
Reply Quote
 
#378
Re:Fonderie : le retour du retour Il y a 6 Années, 9 Mois Karma: 0
Bon alors ce conseil de vendredi dernier... ben oui, il y avait un témoin quand même..

D'abord les faits : dans le projet initial d'aménagement la partie zone artisanale devait aller jusqu'au Tilleul, la partie basse entre la zone et le Petit Guillermet étant dévolue à des habitations. Le PLU arrêté à l’époque reflète donc ce projet : classement en zone artisanale « en haut » et en constructible « en bas ».

Et puis voilà qu’un aménageur a présenté un projet pour l’ensemble des terrains disponible, le tout en habitations. Mais pour que ce projet puisse voir le jour, il faut profiter de la mise à jour du PLU en cours au Grand Lyon pour requalifier les terrains du « haut » et en profiter pour édicter des règles d’aménagement histoire d’essayer de cadrer l’aménageur.

Donc déjà, Big Moustache avait triplement raison :

1. Il y a bien un projet d’aménagement ; l’aménageur a même déjà présenté un projet au conseil municipal,
2. Le maire tient délibérément à l’écart les Cailloutains – pas de mention lors des vœux, rien dans le Cailloutain, conseil municipal en catimini. M. le maire n’aime pas qu’il y ait des Cailloutains dans le coin quand il parle de logement social et de parcelles de moins de 500m2 ; M. le maire n’aime pas qu’on lui pose des questions,
3. Il y avait bien urgence puisque la révision du PLU va se traiter début mars.

Après, sur le projet : le projet de l’aménageur portait sur 60 logements ; les conseillers visaient 40, les règles édictées : un axe nord sud, des venelles pour desservir les lots, un peu de collectif le long de la route, un peu d’espaces vert ou d’aires de jeux devraient permettre de descendre à 50 (on fait ce qu’on peut, et puis après on peut négocier, dixit M. le maire ; vous je ne sais pas mais chez moi, une négo qui commence à 50 d’un côté et 60 de l’autre a toutes les chances de finir à 55, pas à 40)

Le débat... il paraît qu’il n’y a pas eu de conseil aussi animé depuis des temps immémoriaux. Certains conseillers, qui semblaient découvrir le truc, on bien essayé d’objecter : pourquoi ne pas rester sur une extension possible de la zone ? Pourquoi ne pas imposer une taille mini aux parcelles – pour éviter des parcelles de 500m2 ? Pourquoi traiter cette demande en urgence ? Quid des infrastructures, de l'école ? M. le maire, en fin manipulateur, n’a jamais répondu à aucune question (ou alors des affirmations non démontrées comme : la zone actuelle a la bonne taille) mais en évitant soigneusement de se braquer face aux objections, et en répétant à l’envi que si on voulait, on pouvait ne pas le faire. Résultat : après une heure et demi de non débat, mais où chacun a pu dans une sorte de catharsis exposer ses craintes par rapport au projet, on est passé, la fatigue aidant à la lecture finale de la résolution et au vote. M. le maire finissait par lâcher qu’il y aurait probablement des parcelles de 350m2 et que de toute façon 60 logements c’est les préconisations du Grand Lyon pour un aménagement de cette surface.

Résultat : unanimité moins un vote contre et une abstention, et encore, par procuration, pour installer un remake de Vancia à l'entrée du village...

Vous je ne sais pas, mais quand j’ai une décision à prendre je me pose la question : ai-je en main toutes les informations pour prendre cette décision ? Et si je réponds non à cette question, je me demande : l’urgence impose-t-elle que je prenne le risque de décider sur des bases tronquées ? Vendredi, la réponse aux deux questions était non. Au contraire, ne pas voter aurait renforcé notre position vis-à-vis de l’aménageur (qui ne va pas se lancer dans un demi-projet en laissant de côté les terrains du haut, les plus intéressants puisque plats…) dans la fameuse négociation : on aurait déjà montré que le conseil n’était pas à sa botte... Parce que l’urgence, c’était celle de l’aménageur et éventuellement des vendeurs, mais pas celle de la commune.

Puisque la mode est aux métaphores animalières, il me semble opportun d’évoquer le homard plongé dans l’eau froide : au début, tout va bien… Mmes et MM les conseillers, vous êtes les homards dans l’eau froide : vous avez voté ce truc en vous laissant convaincre qu’il était anodin et qu’on pourrait corriger le tir plus tard. Le couvercle vient de retomber sur la casserole, la prochaine fois que vous en entendrez parler, on vous expliquera que ce n’est pas un vote, juste une information, que de toute façon la demande de permis est conforme au PLU et qu’on ne peut rien faire. Et comme pour la Pierre Vieillette, on ajoutera qu’on avait pourtant tout fait pour préserver le caractère et le cachet de la commune... le homard est cuit, sortez la mayonnaise.

Donc en résumé : un bel exemple de non-concertation, un bel exemple de décision bâclée, le tout certainement pas dans l’intérêt de la commune, et j’espère juste que c’est par bêtise, pas par collusion. Parce que j'attends toujours qu'on m'explique comment le projet initial "public" a été abandonné parce qu'il risquait de coûter un bras à la commune et endetter les 33 générations futures, et qu'aussitôt des aménageurs privés se proposent pour réaliser de lucratifs (on l'espère pour eux) projets au même endroit ?

Soit on est passé d'une urbanisme raisonné et raisonnable à un machin au rabais, soit il y a un truc qui m'échappe, et sans doute les deux.
Entrez le code ici   
Bien qu'aucun code ou smiley ne soient montrés, ils sont utilisables.
Grand Schtroumpf
Grand Schtroumpf
Administrateur
Messages: 120
graphgraph
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour consulter le profil de cet utilisateur
Dernière édition: 25/02/11 à 00:58 Par Grand Schtroumpf.
Reply Quote
 
Revenir en haut
Répondre
Nouveau sujet
Page: 123