Travail d'artistes !?

Imprimer

mercimlem.jpgLe thème des journées du patrimoine était cette année : "la création". C'est sans nul doute ce qui a poussé certains à laisser libre cours à leur fibre artistisque pour, dans un élan pictural dont la spontanéité n'a rien à envier à l'énergie, mettre au grand jour leurs sentiments les plus intimes et leurs angoisses les plus profondes.

C'est ainsi que les vitrines de la poste de sont retrouvées ornées de deux superbes "Merci M° le maire"[*]

En fait non. Ce ne sont plus les vitrines de la poste... Rappel des épisodes précédents : la poste est fermée depuis les vacances et est remplacée par un point poste (tiens, il va alloir aller voir comment ça se passe, au fait ! ).

 

 

Il faut bien reconnaître queM. le maire n'y est pour rien. Enfin pour pas grand chose. Bon il a  peut-être entretenu sciemment un espoir qu'il savait complétement illusoire. Il a sans doute escamoté une réunion de bilan mal venue en période pré-électorale. Et puis  il a  pris fait et cause probablement plus que nécessaire pour  l'entreprise "La Poste" et les joies du capitalisme sauvage, devant une poignée d'administrés incrédules qui espéraient encore qu'il allait défendre leur bureau de poste.

Et puis il est de notre devoir  de nous désolidariser de cet acte de vandalisme éhonté. Certes, sur les vitres, ça sera facile à nettoyer, mais quand même.

Donc répétons le : les grafittis, c'est pas bien, et M. le maire n'est pour rien dans la fermeture de la poste. 

 

 

mercimlem2.jpg
Mais ce n'est plus marqué "La poste" !

 

[*] Noter le "M°. Pas M. ni Mr, M°. Faut-il y voir un fulgurant raccourci entre "Monsieur" et "Numero" dans lequel l'artiste chercherait à signifier que le maire est à la fois un "Monsieur" et un "drôle de numéro" ? Ou une faute involontaire quoi que récurente dans le plus pur style "Omar m'a tuer" qui ne manquera pas de tahir l'auteur de cet acte ô combien répréhensible !