Tout ce que vous avez toujours voulu savoir...

Imprimer

salledesfetespetite.jpg... sur la salle des fêtes de Cailloux-sur-Fontaines sans oser le demander !

Ça se précise ! La semaine dernière la salle des fêtes a tenu la vedette du conseil municipal avec l'adoption du règlement intérieur et des tarifs.  Les associations commencent à prendre possession des lieux et le 13 décembre verra la première ouverture au public de la grande salle avecle marché deNoël.

Rappelons d'abord d'abord que la salle est constituée en fait de 5 salles : 4 petites dont 3 affectées respectivement à la musique, à la danse et à la gym, et d'une grande salle d'une capacité de 1000 places debout. Le tout se complête d'un bar et d'une cuisine, ce qui  permet une grande modularité.

 

 Pour la location, quatre formules sont possibles :

Les tarifs sont modulés suivant les utilisateurs, pour lesquels on distingue également quatre catégories :

 Donc si vous avez bien suivi cela nous fait 16 tarifs :

  Assoces
cailloutaines
Résidents
cailloutains
Autres
assoces
 Autres
Grande salle + bar
 210 (*)
500
800
 1200
Grande salle + bar + cuisine 260 600 1000 1500 (*)
Petite salle 50  100 200 300
Petite salle + bar 100  150  300 400

en Euros, bien entendu

Le paiement se fait 50% à la réservation, 50% un mois avant la date, une caution est demandée à l'entrée dans les murs. Une régie de recette a été créée pour gérer les flux financiers.

Le prix "de base" assoce peut sembler élévé mais il inclut une prestation systématique de ménage par une société extérieure en complément du nettoyage "normal" demandé aux locataires. Il faut ajouter que les associations cailloutaines à objet caritatif bénéficient de 1 gratuité par an, celles qui interviennent dans le cadre des activités scolaires de 3 gratuités par an.

Cette modularité des tarifs et des salles devrait permettre à tout le monde de trouver son compte. Certains points devront être confirmés : par exemple, compte tenu de la capacité de la salle, toute manifestation utilisant la scène devrait mettre en place un agent technique de sécurité, donc un coût supplémentaire. À suivre, donc...

La réservation se fera en trois vagues successives : les assoces cailloutaines à mi octobre de l'année précédente (le calendrier des fêtes) en ménageant au moins un W.E. par mois pour les autres utilisateurs, puis les particuliers début novembre, puis le reste du monde. L'histoire ne dit pas comment ça s'applique à 2009... 

En espérant que nous n'ayons pas fait trop d'erreurs en recopiant (on va surveiller ça de près et on corrigera si besoin...), nous ne saurions trop vous inciter à remonter à la source officielle, c'est à dire la mairie.

La mairie espère louer la salle en semaine pour des séminaires d'entreprise, dans le but avoué de réduire l'impact de la salle sur les finances communales. Il est vrai que l'instrument  a des cotés séduisants ; toutefois l'absence d'infrastructures circumvoisines peut refroidir la clientèle éventuelle. Il faudra peut-être passer par des intermédiaires (organisateurs, traiteurs...) capables d'apporter une prestation clé en main. À suivre derechef...

Reste à évoquer l'association "Faites des fêtes" qui se propose d'assurer la "gestion technique" de la salle : accueil et information des locataires, états des lieu. Une salle de cette envergure mérite quelques efforts pour assurer la longévité des équipements. De l'aveu même du président, une tâche pas forcément très drôle, mais avec l'ambition à moyen terme (et le plus tôt possible !) de faire aussi de l'assoce un organisateur d'événements, et plus si affinités. Le défi pour l'instant : démarrer, avec le plus de monde possible, pour être capables d'assurer des permanences par roulement. Si vous êtes intéressés, si vous sentez prêt(e)s à assurer une astreinte un ou deux week-end par an, prochaine réunion de l'association à la nouvelle (il faudra abandonner ce qualificatif le plus vite possible) salle de fêtes le mercredi 17 décembre à partir de 20h00. Oui nidiou (tiens, où j'ai déjà vu ça moi ?)

Pour le reste, ben pour le reste toujours difficile d'avoir une communication claire et massive de nos zélus : le nom, vous avez (nous avons)  été moyennement nombreux à répondre, et il ne semble pas qu'une option s'impose d'elle même. Pour l'inauguration, on vera l'année prochaine, il parait que c'est normal de faire ça plus tard, sans parler du bon vouloir des zélites zinvitées (préfet, député et tout ce genre de choses, ben ils ont participé au financement alors quoi....) Sans oublier les malfaçons - après tout presque malheureusement rien d'inhabituel pour un chantier de cette ampleur(**) - les bardages, dont il a déjà été question ici, et la dalle qui est un peu ratée, sont entre les mains des avocats. C'est dire si on n'a pas fini d'en parler !

(*) tiens c'est finalement assez ressemblant avec certaines rumeurs qu'un adjoint s'était cru obligé de qualifier la veille du conseil de "n'importe quoi" ...
(**)  alors pourquoi ne pas en parler et laisser courir les rumeurs !