Un enterrement de première classe !

Imprimer
puitspetit.jpgVous avez vu ? Non ? Normal, il n'y a rien à voir ! Regardez mieux : vous ne voyez toujours rien ? Euh non je recommence : vous ne voyez rien qui manque ? Les travaux chemin du puits pointu sont terminés, et, ma foi, c'est plutôt une réussite.

Comme ça peut-être est-ce plus flagrant :

 

puitsmoyen.jpg

   

Oui, c'est ça : il n'y a plus un fil ! Les travaux d'enfouissement des cables de toute nature sont terminés, et ça a une sacrée gueule.

Rappel des épisodes précédents : la commune est adhérente au Sigerly, a qui elle a délégué en gros ses compétences en matière d'énergie et réseaux. Moyennant quoi le Sigerly perçoit en lieu et place de la commune la taxe sur l'électricité (8%, regardez vos factures) , avant de lui reverser - en principe - après avoir retenu 1% de frais de gestion. Je dis en principe, parce que la raison d'être du Sigerly est de dépenser cette taxe à la place des communes, dans des opérations mutualisées, homogènes, et sur lesquelles elle apporte sa compétence. Je sais, c'est un peu compliqué, mais si on voulait que le citoyen comprenne, il y a longtemps que ça se saurait.

En l'occurence, souvenez vous du conseil municipal du 8 septembre 2008 (non ne cherchez pas, vous l'avez séché aussi, celui là) : les travaux étaient annoncés (ben oui pas votés puisque la compétence est déléguée à la Sigerly, faudrait voir  à suivre), pour un montant de 184 000 €,  financés par le Sigerly à hauteur de 41%, et le reste, financé par la fameuse taxe, représentant 15 ans de prélévement sur vos factures EDF. De toute façon le prélèvement est fait, autant en profiter.

En tout cas c'est ce que se disent les riverains, dont la rue a pris une toute autre allure maintenant que les poteaux et les fils ont disparu : électricité, téléphone, cable sont maintenant enterrés,les gros poteaux en béton EDF et les petits de France Telecom ont disparu, les propriétés sont désservies par des logettes encastrées dans les murs ou posées en limite de propriété. L'éclairage public est maintenant assuré par de petits lampadaires assez design, qui gagneraient sans doute à voir leur puissance diminuée (ben oui faut bien râler un peu quand même) mais ne boudons pas notre plaisir. Sans compter qu'il a failli rester un poteau béton, un des habitants de la rue ayant dans un premier temps refusé que l'on encastre une logette dans son mur. Vous savez, comme dans Lucky Luke et les riveaux de Painfull Gulch: c'est peut-être un plus pour mon cadre de vie et une plus value pour ma maison, mais là, j'ai une occasion de faire ch... les voisins, et ça, ça n'a pas de prix. Finalement il a changé d'avis, ouf...

Le chantier s'est plutôt bien passé, avec des gènes à la circulation qui ont été réduites au minimum. Prévus pour se terminer début Août, les travaux auront eu quand même 3 mois de retard, sûr que le mois d'Août n'est pas un bon mois pour prévoir une fin de chantier.

Et bien voilà, pour une fois on n'a presque pas dit de de mal, et la seule interrogation qui subsiste est : à quand et où la prochaine opération d'enfouissement des réseaux ?