Blanc comme neige !

Imprimer
neige à cailloux sur fontainesIl a neigé ce week-end sur une bonne partie de la France. Génial ! Les enfants se sont éclatés. Ils ont fait de la luge, des bonhommes de neige… Le paysage était magnifique. Mais, voilà, le lundi est arrivé.

Première opération : déblayer la cour, puis les chemins. Eh oui nous sommes à Cailloux-sur-Fontaines, commune retirée du Grand Lyon. Seuls les grands axes sont déneigés. Cette phrase n’est peut-être pas la bonne. Car par grands axes, il faut entendre grands-grands axes et par déneigé je ne trouve pas le terme : ce n’est pas enlever la neige, ni la laisser, c’est entre les deux. Vous me direz qu’ils font ce qu’ils peuvent. C’est vrai que cet évènement a été très soudain et absolument pas prévu !!!

En ce début d’année, restons zen.

Première étape : gérer tous les problèmes de transport des plus grands, car il faut dire que pour ce qui est des lignes TCL juniors direct, ils ne passent pas (en tout cas ceux de Cailloux) et la ligne 77, on n’en parle même pas. Pas de problème !

Et puis, je suis descendue à l’école de Cailloux. Je me dis qu’il faut préserver la nature, donc je ne prends pas ma voiture. Non, je ne vais pas vous la jouer néo-écolo comme certains, en fait, je ne suis pas rassurée sur la neige. Et puis la marche, çà fait du bien. C’est vrai, mais dans la neige ça épuise et sur un sol gelé, bonjour l’équilibre.

J’arrive à l’école, ouf ! Bof, le trottoir n’est pas dégagé, mais la cour des maternelles, oui. Mais, petit problème, il fait moins quelque chose : il gèle. C’est vrai que c’était une bonne intention. Il me semble cependant qu’il faut réfléchir au moins cinq minutes, peut-être deux seulement. Si la neige n’est qu’enlevée en surface, après c’est une vraie patinoire. Et là, pas de mur pour se retenir. Ce n’est juste moi qui le dis, pas les dizaines de parents qui ont pestés contre, j’ai oublié qui. Mais ce n’est rien, rien qu’une semaine d’hiver qui commence, ou qui termine la précédente. Qui sait ?

A 16h20 je redescends. Oui j’arrive toujours assez tôt, où vais-je me garer ? Sur la place de la mairie ? C’est le seul parking à peu près déneigé, pas de place. Sur les autres (et nombreux) parkings ? Bof ! Pas déneigé, gelé. Gros problème. Il faut dire que je suis une femme, alors en dehors de la bouffe, de la lessive, des enfants, je n’y comprends pas grand-chose (C’est vrai, comme le dit certain (non il ne manque pas de s), les bonnes-femmes doivent rester à la maison (sic) je ne citerai pas mes sources)

Mardi. Après un lundi éprouvant, (c’est vrai, il en faut pas beaucoup pour une femme (???)) rebelote.

Je suis descendue à pieds à l’école. Puis remontée. Et surprise. Et oui il se passe des choses à Cailloux.

L’agent d’entretien (je l’appelle comme cela car je ne sais pas ton titre exact) était en train de déblayer l’accès et les parkings du stade. Puis après il a enlevé la neige du stade en gore. Pendant ce temps, statu quo sur les trottoir et les parkings… Zen, restons zen.

Puis je suis redescendue. Et re-remontée. Tiens, vers 16h00, une entreprise qui déblaye l’accès à la salle des fêtes, et les parkings. Je me suis dit : « super, ils prennent soin des associations, de la gym, de la danse, de la musique »

Grosse erreur, en arrivant sur le panneau, le fameux panneau d’information, lumineux, celui qui est tourné que dans un sens (et Oui pour aller à Cailloux, on ne vient que d’un côté) j’ai lu plein d’infos. Entre autres que ce mercredi 13 janvier, à la salle des fêtes (la nouvelle) on aurait droit aux vœux de notre député.

Et je me suis dit : «  la salle des fêtes c’est pour notre cher député ». (En passant, prévenus la veille : en lisant tous les panneaux, les mails, le journal je n’étais pas au courant, j’ai du zapper, c’est normal avec ce début d’année, quelque peu agité. Pourtant samedi, j'ai bien écouté). Et le stade, c’est pour que notre équipe nationale, excusez-moi, communale, puisse briller. Le foot c’est important, et surtout beaucoup plus que le commun des Cailloutains. Pendant ce temps on patine sur les parkings, on glisse sur les trottoirs… Merci pour M. le député, merci pour les « footeux», tant pis pour les enfants, les anciens, ceux qui doivent se déplacer, enfin ceux qui représentent la population de Cailloux, je veux dire des habitants de Cailloux-sur-Fontaines.

Je croyais qu’il y avait des lois là dessus, quelque chose qui dirait la sécurité des personnes est une priorité absolue ? J’ai même entendu pas plus tard que samedi le plus illustre de nos représentants municipaux qui parlait d’un « village pensé pour tous » et même d’ « adhésion de la population qui doit ressentir un sentiment de justice ».

J’arrête là parce que rien que sur ce début d’année, je pourrais raconter tellement de choses !!!! . C’est vrai je pourrais écrire un livre. Vous vous rendez compte, écrire un livre sur la commune la plus retirée du Grand Lyon.

Zen, il vaut mieux rester zen !!!!!!!!!!