Pierre Vieillette : dernier épisode

Imprimer

pierre-vieillette-panneauFin 2010 quelques fragments de la pierre avaient rejoint la mare ; une dalle en béton, un projo et une petite allée plus tard les fragments avaient été assemblés en ... euh ... tas.

Au jourd'hui, le panneau de présentation annoncé a été installé à coté. Rédigé par le P.A.C., financé par Eiffage (le prestataire "maladroit" de APRR qui a détruit la pierre sans le faire exprès) il rappelle ce qu'était la pierre d'où elle venait et comment elle a disparu.

Que dire de plus ?

On peut saluer l'initiative : après tout cette installation avec ses cotés ridicules a le mérite d'entretenir le souvenir, d'expliquer d'où sortait ce roc et de montrer comment il avait été déplacé. En en vient à regréter qu'un tel panneau n'ait pas été installé près de la pierre avant...

On peut aussi trouver que tout ce joli monde s'en sort à bon compte. Il se sussure que ce mémorial a couté plus cher à Eiffage que le budget prévu pour le déplacement de la Pierre Vieillette. C'est possible ; mais comparé à la perte d'un temoignage irremplaçable des forces qui ont façonné nos paysages, c'est donné. Alors si demain un bull rase l'église par inadvertence, on se contetera d'un joli panneau à la place ?

Après avoir mis beaucoup de soin à démontrer qu'il avait fait tout ce qu'il fallait pour préverver la Pierre Vieillette (il suffit de voir le résultat pour se convaincre de l'efficacité des précautions prises), M. le maire s'est réfugié dans un silence assourdissant. Pas un mot sur le sujet lors des voeux (ben non, les voeux c'est réservé pour l'auto-satisfaction* et là il n'y a pas de quoi être fier). Aura-t-il le culot de nous organiser une belle inauguration pour expliquer à quel point tout va pour le mieux dans le monde des bernaches ?

 

* sans oublier les citations pompeuses et les copier/coller de cours de management niveau première année redoublant trouvés sur internet...