Cadavres exquis

Imprimer

Le cadavre exquis est un jeu poétique collectif. Les participants composent ensemble des phrases en donnant chacun un élément précis (un verbe à telle personne, un adverbe…) et sans connaître les participations des autres !

 


A Lyon, quand il fait beau, la vache grise et rose qui est en Amérique mange le chat amoureusement.


Dans la voiture, hier soir, le gros cochon noir du poney-club qui chante prend un verre joyeusement.


Dans le jardin, dimanche, le chien noir que tu me donnes grossit anticonstitutionnellement.


Sur le canapé, lundi soir, la souris noire que mon frère a achetée mange le lapin précipitamment.


Dans le lit, hier matin, le cheval pie dont je suis fière coupait les cheveux lentement.


À l'infirmerie, mercredi, la toiture que tu aimes, fait du café étonnamment.


À la mer, hier, la balle que j'ai achetée enchante mes nuits bruyamment.


À la cabane, à neuf heures, l'avion dont j'ai rêvé, fait du vélo, gentiment.


À la maison, à minuit, le joueur de foot que je rêve d'avoir, écrit une histoire violemment.


Au magasin, à seize heures trente, le maître que j'ai vendu appelle méchamment.


À Cailloux, quand je serai grand, la moto dont j'ai rêvé mange du foin gentiment.


Au casino, en 1985, un grand écrivain qui fait peur mange la soupe rapidement.


Dans une baignoire, à 10 h 01, le bébé qui s'est fait mal, attrape son nounours violemment.


À Paris, à huit heures, le cochon qui charge voit joyeusement une voiture.


Dans un ascenseur, à la récréation, le voleur qui lavait la voiture prépare méchamment un lion.


Sur le stade, dans un milliard d'années, une fille merveilleuse, qui a volé, aimera gentiment des arbres.